Mots du libraire

  • Une nuit de tempête, Ben, le gardien du phare de l'île aux Macareux, aperçoit un bateau malmené par les flots déchainés. Il saute dans sa barque pour porter secours aux passagers. Parmi eux, se trouve un petit garçon qui n'est pas près d'oublier qui lui a sauvé la vie.
    Ce garçon, c'était moi, Allen, et cette rencontre allait être le début d'une incroyable aventure.

    Un océan de couleurs

    Quand les destins de Ben et Allen vont se croiser lors d'une mémorable tempête, ils en seront à jamais changés et marqués par une amitié nouvelle.
    De cette histoire naitra une vocation ainsi qu'une renaissance... celle de l'île !

    Un duo d'exception tant au texte qu'à l'illustration qui rend un bel hommage au monde du livre !

    Une merveille !

    Tania

  • Mari rêve d'exploits et d'aventures. Mais avec des parents aussi protecteurs que les siens, pas question d'aller plus loin que le bout du jardin.
    Pourtant, le jour où un ouragan ravage tout sur son passage, Mari est la seule à pouvoir sauver sa famille. Et pour aller chercher les secours, elle a une super idée : emprunter la vieille moto de sa grand-mère.
    Bon, d'accord, Mari n'a que 10 ans... mais ses pieds atteignent bien les pédales, non??
    Son casque vissé sur la tête, Mari part sur les petites routes de campagne.
    Parviendra-t-elle à gagner la ville avant de manquer d'essence ?

    Une aventure à vive allure !

    Ses parents ne voulaient pas pour le vélo, finalement c'est à moto qu'elle bravera tous les dangers... afin de les sauver !! Une héroine de qui s'inspirer ! Dès 6 ans.

    Tania

  • Bleu et Rouge, deux combattants ennemis d'une étrange guerre temporelle, s'engagent dans une correspondance interdite, à travers les époques et les champs de bataille. Ces lettres, ne pouvant être lues qu'une seule fois, deviennent peu à peu le refuge de leurs doutes et de leurs rêves. De leurs échanges naitra un amour fragile et dangereux qu'il leur faudra préserver envers et contre tous.
    Les Oiseaux du temps fait partie de ces romans inoubliables qui nous ressourcent et nous rappellent avec douceur et justesse que l'humanité, l'altérité et l'amour sont les réponses universelles à nos besoins essentiels.

    Deux ennemies, des lettres, la fin du monde ?

    Une des plus belles histoires d'amour de la Science-Fiction. Poétique, passionnant, laissez vous transporter à travers les tresses du temps

    Justine L.

  • Andalousie, 1916. Les tensions se multiplient dans la Vega de Grenade : les journaliers manquent de travail et de pain, tandis que les caciques s'enrichissent en profitant de la guerre pour spéculer sur leur production. C'est dans ce contexte tendu que Lucero, alias Federico García Lorca, va forger sa veine poétique avant de rejoindre Madrid et l'avant-gardisme irrévérencieux de Dalí et Bunuel. Il vivra des échecs retentissants au théâtre, subira la censure et la persécution homophobe de l'époque, mais connaîtra le succès et deviendra pour le peuple espagnol une icône de la liberté.
    Aníbal Malvar revisite ici une des pages les plus noires de l'Espagne et s'affranchit du devoir du biographe pour réécrire la tragédie d'un des rares auteurs qui fut de son temps un "classique vivant" . Traduit de l'espagnol par Hélène Serrano.

    Une biographie poétique et fulgurante !

    Fulgurante, débridée, romancée, romanesque, intense... Que d'adjectfs aurait-on pu aussi employer pour décrire cette biographie de Gabriel Garcia Lorca ! Ce livre magnifique se lit comme un roman et la langue, fougueuse et poétique, n'est pas son moindre charme. Gros coup de coeur !

    Marie-Eve

  • Chez les Moulard, la voyance est une affaire de famille. Aussi, lorsque Simone, la petite dernière, détraque ses pouvoirs par accident, c'est la catastrophe ! Non contente de ne plus voir l'avenir des gens, elle voit désormais leur passé. Le pompon, c'est qu'elle met systématiquement le doigt sur l'événement qui leur a fait rater l'amour de leur vie ou une occasion rêvée de faire fortune.

    Non, décidément, il n'y a plus qu'une solution pour sauver la réputation d'honnêtes voyants des Moulard et corriger le don de leur fille : l'expédier au pensionnat de Sornettes-le-Puits...

    Une aventure qui fait perdre la boule... de cristal !

    Simone est une voyante .. pas comme les autres ! Suite à un accident elle peut désormais vous révéler votre passé ! Pas très utile me direz-vous ? Mais son talent ne s'arrête pas là !! Elle peut vous dévoiler un passé inconnu, alternatif, car la vie est ainsi faite, la vie est une combinaison de choix, et peut-être auriez-vous pu prendre une autre voie ! Un don incongru et qui mis entre les mauvaises mains peut être dangereux .. Dès 7 ans !

    Tania

  • Mes 18 exils

    Susie Morgenstern

    Quelle vie ! Plus riche, plus inouïe, plus drôle qu'un roman ! Cela tombe bien, Susie Morgenstern est romancière : elle a publié plus de cent cinquante livres, dont d'immenses best-sellers pour les enfants. Avec elle, impossible de s'ennuyer. Tout est rire, autodérision, émotion. Elle a l'art de raconter les petits et les grands moments de la vie, les chagrins, les joies, mais surtout l'éblouissement d'aimer.
    De ses 18 exils, elle tire un hymne à la vie qui se lit pied au plancher et sourire aux lèvres.

    Une autobiographie qui décoiffe !

    Elle est célébrissime dans la littérature, jeunesse en particulier (et pas seulement pour ses lunettes roses en forme de coeur !), avec plus de 150 livres parus. Qui dit mieux ! "Aujourd'hui Susie Morgenstern publie son autobiographie, et c'est un petit bonheur de lecture. Ses "18 exils" (naissance, amour, maternité, maladie...), ce sont autant de déchirements que de joies, tous des maillons dans la construction de cette personnalité haute en couleurs, attendrissante, éclairante. Un hymne à la vie qui se lit entre rires et larmes.

    Marie-Eve

  • C'est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de Lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, dans ce lit d'une hauteur invraisemblable. Pour l'heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication. Mais voici que Lord Handerson propose à Sadima de passer l'épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n'a pourtant rien d'une princesse au petit pois ! Et c'est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d'amour et de sorcellerie où l'on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit...

    Toute la vérité...

    Toute la vérité sur le dessous des matelas de la Princesse au petit pois ! Un prologue à la " Princess Bride ", une ouverture à la " Bridgerton ", MAIS surtout un conte unique où chaque mystère en appelle un autre. D'une densité incroyable, ce roman mêlant sciences, sortilèges et secrets surprend par son dénouement. Une galerie de personnages est à découvrir du plus superficiel aux plus nobles et désintéressés.   À lire à l'abri... des murs et de leurs oreilles ! Dès 15 ans

    Tania

  • « Elle est incroyablement belle », écrit l'historienne de l'art américaine Patricia Dolan au début de son journal, qui constitue le roman. La femme qu'elle observe est le sujet d'un tableau de Vermeer - baptisé Jeune femme au luth - qui a été volé. Au fil des pages, la narratrice nous raconte comment elle s'est retrouvée seule dans un cottage irlandais, au bord de la mer, gardienne de la précieuse peinture subtilisée à la collection royale britannique par un groupe de l'IRA. Entraînée à son insu dans ce complot politique par son cousin - qui devient son amant et lui fait découvrir la sensualité -, Patricia Dolan évoque ce qui a fait sa vie jusqu'alors : son père qui l'a éduquée dans la foi d'une Irlande unifiée, la mort de sa fille, l'art... Katharine Weber entremêle dans ce roman l'histoire mouvementée de l'Irlande et le rapport complexe des Américains d'origine irlandaise avec leur pays de souche, à sa fascination pour le génie de la peinture hollandaise du dix-septième siècle et particulièrement pour celui de Vermeer.

    Balade irlandaise et hollandaise

    Une jeune femme se retrouve perdue dans la campagne irlandaise à veiller sur "La jeune femme au luth", un des plus fameux Vermeer. Comment ? Pourquoi ? Ce roman sensible à l'écriture précise et incisive est un bijou de finesse et se lit presque comme un roman policier, sur fond de lutte pour une Irlande indépendante et de passion pour l'histoire de l'art. A découvrir !

    Marie-Eve

  • Après avoir secoué le roman de fantasy avec une épopée tourbillonnante, l'autrice ose une vive et légère comédie sentimentale, contée dans une veine poétique issue du novel in verse...

    Yliès et Pénélope, ça sonne comme un couple fait pour s'aimer, un duo romantique de lettrés ; c'est musical, gourmand, sucré-calé. Alors pourquoi Pénélope ne l'aime-t-elle pas, Yliès, hein ? Elle joue avec lui, en plus, sérieux : du jour où elle l'a rencontré, elle a su qu'elle lui plaisait. Elle l'a senti, compris. Alors pourquoi, pourquoi, l'a-t-elle laissé s'approcher, s'amouracher, se glisser dans son quotidien et ses amitiés, aller aussi loin, aussi près ? Pourquoi ne veut-elle pas l'aimer ?

    Lettre de désamour

    Roman coup de coeur et coup de poing, ode à l'amour et à ses désillusions, où aux platines des sentiments, l'autrice mixe habilement les émois de l'amoureu.x.se transi.e, de celui/celle éconduit.e ou de celui/celle à l'orgueil flatté ! dès 13 ans.

    Tania

  • L'ode au chou sauté

    Areno Inoue

    Dans la banlieue de Tokyo, Kôko, Matsuko et Ikuko tiennent une petite cantine de quartier. La cuisine y est familiale ; et bien que joyeuses et pleines d'énergie, elles n'ont, pour les clients qui poussent la porte, rien d'extraordinaire. Ce sont des femmes qui prennent de l'âge, des femmes invisibles. Mais il suffit de goûter les beignets de palourdes, les croquettes de tôfu aux bulbes de lis ou les bourgeons de pétasites au miso qu'elles cuisinent pour qu'opère une étrange alchimie.
    Quelle chance d'aimer manger ! Quelle chance d'être vivante ! La cuisine de La Maison de Coco devient alors le lieu du bonheur retrouvé et de la réconciliation. Avec les amours passés, les choses cachées derrière les choses mais surtout avec soi. Car on ne finit jamais d'être femme et de savourer la vie. "

    Une délicieuse lecture !

    Dans une atmosphère où les odeurs des cuisines du "restaurant de Coco"; nous viennent à chaque phrase, nous rencontrons trois femmesâagées qui évoquent leurs souvenirs avec humour et tendresse. De quoi se substenter de leurs différents caractères avec délice !

    Justine P.

  • Bienvenue en l'an 2454.
    L'humanité connaît sur Terre un nouvel âge d'or, après un conflit ayant mis fin à la foi aux États-nations et aux religions. Aux moyens d'une censure précise, aux trésors de l'analyse statistiques et à l'abondance technologique, sept factions dirigent le monde.
    Condamné à la servitude à vie pour un crime dont on ignore tout, Mycroft Canner est l'un des instruments de ce pouvoir. Lorsqu'on lui demande d'enquêter sur un vol étrange, il se retrouve bientôt sur la piste d'une conspiration à même d'ébranler la paix fragile. Mais Mycroft cache lui aussi ses secrets, telle cette menace qui a la forme improbable d'un garçonnet de treize ans aux pouvoir inimaginables. Comment ce monde utopique qui a banni Dieu pourra appréhender cet enfant capable d'authentiques miracles ?
    Avec Trop semblable à l'éclair, premier volet de la tétralogie « Terra Ignota », Ada Palmer nous offre une oeuvre d'une ambition et d'une érudition folles, transposant la philosophie des Lumières dans un futur lointain et étranger. Un roman magistral et fascinant. Un classique instantané.

    Les Lumières et l'utopie réunies

    Découvrez un monde où la distance géographique et la notion d'Etat ne font plus sens. Ce mélange de philosophie des Lumières et d'intrigues politiques, mâtiné de science-fiction saura vous emporter. Notamment parce que notre narrateur, Mycroft, nous raconte de manière intrigante les changements sociaux qu'il a vécu (provoqué ?). Ce premier tome pose les prémices d'une fresque grandiose et les tomes 2 et 3 ne sont pas en reste. Avec son cycle Terra Ignota, Ada Palmer peint sans doute aucun une oeuvre qui marquera la nouvelle génération de la S.-F.

    Justine L.

  • Un livre sensible et utile...

    Comment parler de la dépression des adultes aux enfants ? Ce livre aux couleurs vives et aux dessins tendres et tout en douceur en parle très bien. Un jour, la jeune Zoé voit son papa partir, sans trop savoir où. Il a perdu joie et goût de vivre. Comment comprendre ? Comment expliquer ? Un livre réaliste et lumineux.

  • éveils

    Juliette Mancini

    Grandir. Se confronter aux autres, faire face aux premières déconvenues, au regard de l'autre, aux attentes du monde. Et puis faire des découvertes. Comprendre, se révéler à soi, aux autres. Se construire. A travers des bribes de sa vie et de son parcours, Juliette Mancini se raconte, elle, mais aussi le monde dans lequel elle a grandi. La légende viriliste du grand-père qui a fait la guerre ; les premiers clichés sexistes (la force des garçons, la grâce des filles) ; la première main aux fesses dans la foule, la peur et la honte qui surgissent, mais aussi la découverte qu'on peut être désirable.
    En choisissant ces moments marquants, où en tout cas significatifs de sa vie et de son parcours, en les déconstruisant avec la plus grande acuité, Juliette Mancini réussit une prouesse trop rare, celle de transformer le particulier en universel. Avec pudeur, délicatesse, intelligence, et juste ce qu'il faut de mise à distance, elle nous promène ainsi de l'enfance à l'âge adulte, de l'acceptation de fausses évidences au déboulonnage des mythes, pour mieux décortiquer les injonctions d'une société si prompte à nous assigner des rôles.
    Son précédent livre, De la Chevalerie, s'intéressait déjà aux mécanismes de la domination, et, sans manichéisme, relevait avec justesse la complexité de ces mécanismes, refusant la (trop) simple dualité dominant-dominé. C'est la même finesse d'analyse qui est à l'oeuvre ici, en démontrant, par exemple, comment le regard de l'autre peut avoir quelque chose de tour à tour flatteur, inquisiteur ou avilissant.
    Elle nous rappelle aussi à quel point les paradoxes et les contradictions semblent être le propre de l'être humain ; mais aussi, sans doute, ce qui en fait sa richesse. Avec Eveils, Juliette Mancini signe une oeuvre forte, un livre ouvertement politique, qui, bien plus que d'asséner des vérités toutes faites, invite à la réflexion. Une grande réussite.

    Un récit intime et universel

    A travers les moments de sa vie, Juliette Mancini nous parle du monde dans lequel elle a grandi. Entre déconstruction, introspection, éveil, et émancipation, c'est avec beaucoup de finesse que l'intime est plus que jamais politique ! Belle découverte et gros coup de coeur !

    Pauline

  • Depuis plusieurs décennies, la Sardaigne est le théâtre de meurtres rituels sauvages.
    Enveloppés de silence, les corps de jeunes filles retrouvés sur les sites ancestraux de l'île n'ont jamais été réclamés. Lorsque les inspectrices Mara Rais et Eva Croce se trouvent mutées au département des «crimes non élucidés» de la police de Cagliari, l'ombre des disparues s'immisce dans leur quotidien. Bientôt, la découverte d'une nouvelle victime les place au centre d'une enquête qui a tout d'une malédiction. De fausses pistes en révélations, Eva et Mara sont confrontées aux pires atrocités, tandis que dans les montagnes de Barbagia, une étrange famille de paysans semble détenir la clé de l'énigme.
    La première enquête de Mara Rais et Eva Croce nous plonge dans les somptueux décors de la Sardaigne, au coeur de ténèbres venus du fond des âges.

    Naissance d'un nouveau duo d'enquêtrices au coeur de la Sardaigne

    Mais qui peut bien commettre ces meurtres rituels sur des jeunes femmes dont la disparition ne semble inquiéter personne ? Au coeur de la Saradaigne, Eva et Mara, impulsives et cabossées par la vie, mènent l'enquête. Un roman noir et très puissant où les traditions et la sauvagerie imprègnent chaque page. On attend avec impatience la prochaine aventure de ce nouveau duo attachant et sensible.

    Marie-Eve

  • « J'ai assisté à ton réveil ce matin, Anna. Je dis « assisté » car il ne me reste que trois matins à vivre et lorsque la fin est imminente, chaque réveil de l'être aimé est un événement. Nous avons échangé un baiser que j'ai écourté pour ne pas te tuer. Il est chaque jour plus difficile de résister... ».
    Ainsi se confesse Adrian van Gott, le collectionneur d'art sans âge dont nul ne connaît la fortune : dans sa maison, sa forteresse des beaux quartiers de Manhattan, il a amassé des livres, des tableaux, des souvenirs de siècles passés... Adrian est une énigme. Mystérieux, douloureux, épuisé par les siècles déjà vécus, torturé de ne pouvoir toucher la femme qu'il aime...
    Qui est-il, et quel drame a-t-il connu dans la Venise des années 1780 avant de découvrir son étrange et monstrueux pouvoir ?
    Pour Adrian, l'amour se vole et ne se gagne jamais. Et si aimer une femme à travers les siècles est une malédiction, c'est aussi le plus beau des destins. De Constantinople aux bas-quartiers de la Londres pré-victorienne, du Paris de la Révolution au New-York numérique, un grand roman noir et vampirique.

    Une énigme impossible à lâcher

    Au travers d'une lettre d'amour suicidaire, nous errons dans le passé d'Adrian von Gott à la recherche d'un espoir lointain. Une écriture qui nous emporte et pour laquelle ce livre est impossible à lâcher.

    Justine P.

  • Rencontre événement entre deux grands talents de la littérature jeunesse !

    Une fillette traverse le parc chaque jour pour rendre visite à son oncle malade. Elle observe les bébés qui grandissent, des amoureux « qui s'embrassent, et puis moins, et puis non », des branches qui cassent. Il y en a des choses à voir au jardin ! Et puis elle remarque autre chose : les cheveux des statues poussent ! Oh, lentement, il faut faire bien attention pour le voir... Au fil des mois, elle raconte ainsi la vie secrète du jardin à son oncle.

    Mais au printemps, rien ne va plus. On dirait que les chérubins de la fontaine vont fonder un groupe de rock et les Trois Grâces près du kiosque ont la frange qui descend jusqu'au menton ! Une dame du parc s'étonne : mais que fait le coiffeur ? Comment ça, le coiffeur ?

    Un album époustouflant peint sur le vif au jardin public, plein de mystère et de fantaisie !

    Tendresse et humour !

    Une adorable petite histoire dans laquelle la contemplation se mélange à un humour tendre.

    Justine p

  • Il est temps pour Adélaïde, loin de chez elle, immobilisée en maison de repos, de léguer à sa petite-fille son plus grand secret. Elle est la sentinelle du Petit Peuple, la protectrice des êtres féeriques qui sont les garants de l'équilibre de notre Terre.

    Elle lui transmet la recette de la pommade de fée : à son tour, Élina pourra voir ce monde merveilleux et découvrir sa nouvelle mission. Car l'heure est grave. Au lac, l'ondine a disparu et le Petit Peuple a besoin de son aide.

    Pour protéger les humains et les êtres féeriques, en poursuivant son apprentissage auprès de sa grand-mère, Élina devra aussi dissimuler à sa mère ses nouveaux pouvoirs...

    Intrigant et attachant !

    Et si un monde magique se cachait juste sous nos yeux et qu'il suffisait de le croire pour le voir ? Une histoire intrigante avec des personnages attachants et drôles !

    Justine p

  • Kérozène

    Adeline Dieudonné

    Une station-service, une nuit d'été, dans les Ardennes.
    Sous la lumière crue des néons, ils sont douze à se trouver là, en compagnie d'un cheval et d 'un macchabée. Juliette, la caissière, et son collègue Sébastien, marié à Mauricio. Alika, la nounou philippine, Chelly, prof de pole dance, Joseph, représentant en acariens... Il est 23h12. Dans une minute tout va basculer.
    Chacun d'eux va devenir le héros d'une histoire, entre elles vont se tisser parfois des liens. Un livre protéiforme pour rire et pleurer ou pleurer de rire sur nos vies contemporaines.
    Comme dans son premier roman, La Vraie Vie, l'autrice campe des destins délirants, avec humour et férocité.
    Les situations surréalistes s'inventent avec naturel, comme ce couple ayant pour animal de compagnie une énorme truie rose, ce fils qui dialogue l'air de rien avec la tombe de sa mère, ou encore ce déjeuner qui vire à l 'examen gynécologique parce qu'il faut s'assurer de la fécondité de la future belle-fille. Elle ne nous épargne rien, Adeline Dieudonné : meurtres, scènes de sexe, larmes et rires. Cependant, derrière le rire et l'inventivité débordante, sa lucidité noire fait toujours mouche. Kérozène interroge le sens de l'existence et fustige ce que notre époque a d 'absurde.

    Loufoque, coupeur de souffle, déjanté, brillant !

    Une station-service paumée, des destins qui s'y croisent. Mannequin, instagrammeuse, un gynéco, sa femme, une nounou, une mamie... En courts chapitres à l'écriture vive et qui pulse, Adeline Dieudonné nous emmène dans un univers baroque et loufoque, où la surprise guette chaque page qui se tourne. Un délice ! 

    Marie-Eve

  • Alors qu'on l'a déjà éloignée de force de son amoureux et emprisonnée dans un couvent, Jeanne est séparée de l'enfant qu'elle vient de mettre au monde. Ça ne se passera pas comme ça. Indomptable, Jeanne n'a qu'une idée en tête?: se venger au nom de sa liberté. Un roman hors du commun, mêlant histoire d'amour et scènes d'action tonitruantes en plein XVIIe siècle?! 

    Au nom de Jeannette

    Jeanne est une femme de peu de foi, qu'importe avec l'éducation et la volonté qu'elle a. .. Mais quand on arrache aux bras d'une fille-mère son enfant le jour même de l'accouchement, il faut être prêt à recevoir ses foudres et ses ressentiments ! Un roman percutant et à l'écriture désopilante, vivement conseillée dès 15 ans !

    Tania

  • Em

    Kim Thúy

    La vérité de cette histoire est morcelée, incomplète, inachevée dans le temps et dans l'espace. Elle passe par les colons implantés en Indochine pour y exploiter les terres et les forêts. Par les hévéas transplantés et incisés afin de produire l'indispensable caoutchouc. Par le sang et les larmes versés par les coolies qui saignaient les troncs. Par la guerre appelée «du Vietnam» par les uns et «américaine» par les autres. Par les enfants métis arrachés a` Saigon par un aigle volant avant d'être adoptés sur un autre continent. C'est une histoire d'amour qui débute entre deux êtres que tout sépare et se termine entre deux êtres que tout réunit; une histoire de solidarité aussi, qui voit des enfants abandonnés dormir dans des cartons et des salons de manucure fleurir dans le monde entier, tenus par d'anciens boat people.
    Avec ce livre, Kim Thu´y nous découvre, au-delà des déchirements, l'inoubliable pays en forme de S qu'elle a quitté en 1975 sur un bateau.

    Une histoire forte en émotions et hauts de cœur !

    Une histoire forte en émotions et hauts de coeur. Touchant, réaliste, questionnant et révélateur, une plongée la tête entière dans l'enfer de la guerre du Vietnam et des conséquences sur sa population.

    Justine p

  • « J'ai cherché un cadeau pour toi. Cherché toute la journée d'hier. Quelque chose d'original, de très rare, de très beau. Un super cadeau.  Pas juste un machin pratique, un rasoir - un fer électrique - une cafetière. Non : une chose unique au monde, que personne, jamais, jamais, n'a possédé avant toi.   J'ai trouvé l'idée tout à l'heure : je vais te donner mon coeur. » Une merveilleuse ode à l'amour qui transcende tous les âges.

    Le plus joli des cadeaux !

    Dans un décor verdoyant, un jeune garçon part en quête du cadeau parfait. Quel plus beau cadeau que d'offrir son coeur sans peur ? (dès 4 ans)

    Justine P.

  • La grand-mère de Mai mène une vie solide et calme dans la montagne au milieu des chênes et des noisetiers. Mai, 13 ans, ne veut plus retourner en cours, oppressée par l'angoisse et la souffrance intérieure, a été envoyée auprès d'elle pour se reposer. Cette grand-mère un peu sorcière va lui transmettre les secrets des plantes qui guérissent et les gestes bien ordonnés qui permettent de conjurer les émotions qui nous étreignent.
    Ce n'est pas le paradis, même si la lumière y est si limpide, car la mort habite la vie et, en nous, se débattent des ombres comme la colère, le dégoût, la tristesse. Mais auprès de sa grand-mère, Mai apprendra à laisser derrière elle son mal-être pour faire confiance aux forces de la vie, et aussi aux petits miracles tout simples qui nous guident vers la lumière.

    De la magie poétique

    Un roman poétique, rempli de douceur et de bienveillance. Une quête de sororité à travers l'histoire d'une jeune fille et de sa grand-mère.

    Justine P.

  • Sur un air de fado

    Nicolas Barral

    • Dargaud
    • 22 Janvier 2021

    Lisbonne, été 1968.
    Depuis 40 ans, le Portugal vit sous la dictature de Salazar.
    Mais, pour celui qui décide de fermer les yeux, la douceur de vivre est possible sur les bords du Tage. C'est le choix de Fernando Pais, médecin à la patientèle aisée. Tournant la page d'une jeunesse militante tourmentée, le quadragénaire a décidé de mettre de la légèreté dans sa vie et de la frivolité dans ses amours.
    Un jour où il rend visite à un patient au siège de la police politique, Fernando prend la défense d'un gamin venu narguer l'agent en faction. Mais entre le ? ic et le médecin, le gosse ne fait pas de distinguo. Et si le révolutionnaire en culottes courtes avait vu juste ? Si la légèreté de Fernando était coupable ?
    Le médecin ne le sait pas encore, mais cette rencontre fera basculer sa vie...

    Petite histoire de bravoure et de lâcheté

    Lisbonne, années 60. Fernando, médecin n'est ni vraiment lâche, ni tout à fait courageux. Il survit, aux prises avec un passé douloureux et le souvenir d'une famille conservatrice. Jusqu'au jour où la vie lui réserve une nouvelle rencontre. Une histoire de lâcheté et de courage (et d'amour !), sur fond de dictature portugaise, avec des dessins alternant couleurs et tons sombres, à l'image de la vie... Un gros coup de coeur

    Marie-Eve

  • Yoel Blum, célèbre auteur israélien, se rend à Amsterdam, sa ville natale, pour assurer la promotion de son nouveau roman, et ce en dépit de la promesse qu'il avait faite à sa mère de ne jamais y retourner. En visite au Musée historique juif, il voit un film d'archives où apparaît sa mère tenant un bébé qu'il ne reconnaît pas. Qui peut bien être cet enfant et pourquoi sa mère, aujourd'hui morte, ne lui en a-t-elle jamais parlé ?

    Premier roman traduit en français d'Emuna Elon, écrivaine reconnue et primée en Israël, Une maison sur l'eau remonte le cours du passé et confronte le lecteur aux heures sombres d'Amsterdam, au fil d'un poignant voyage dans le temps et la mémoire. Une réflexion inoubliable sur l'identité et les origines.

    Quand le passé et le présent se tissent autour d'un secret de famille

    Un écrivain israëlien débarque à Amsterdam, bravant la promesse faite à sa mère (décédée depuis) de ne jamais y mettr les pieds. un secret de famille l'y attend. Tout l'art de ce livre est de nous faire languir dans la révélation, le méandres du récit étant un prétexte à tisser ensemle le passé et le présent. Le tout avec la ville d'Amsterdam en toile de fond, véritable pesonnage secondaire de l'histoire. Magnifique !

    Marie-Eve

empty