Gertrude Stein, portraits singuliers (édition bilingue français/anglais)

,

À propos

En lien avec l'exposition Matisse, Cézanne, Picasso... L'aventure des Stein au Grand Palais, Galeries nationales la RmnGP édite cet ouvrage présentant des portraits photographiques de Gertrude Stein (1874-1946) réalisés par 3 photographes très célèbres: Man Ray, Cecil Beaton et Carl Van Vechten.
Dès 1904, Gertrude Stein (1874-1946) découvre et révèle Picasso, Matisse, Braque, Hemingway. Avec sa compagne Alice Toklas, rue de Fleurus, puis rue Madame, elle accueille tout ce que Paris compte d'écrivains, de peintre et aussi de photographes, notamment Man Ray, Cecil Beaton ou Carl Van Vechten, à qui elle confie de rares plans posés d'une intimité scénarisée.
Voici comment elle se voit.
Un regard singulier sur l'art de photographier commenté par Gertrude Stein elle-même.
Cécile Debray, qui a sélectionné ces photographies et les manuscrits qui les commentent, est conservateur au musée national d'Art moderne, Centre Pompidou. Elle est le commissaire de l'exposition "Matisse, Cézanne, Picasso... L'aventure des Stein".


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Biographies / Monographies


  • Auteur(s)

    Cécile Debray, Gertrude Stein

  • Éditeur

    REUNION DES MUSEES NATIONAUX

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    02/10/2011

  • EAN

    9782711858842

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    104 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    20.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    442 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Cécile Debray

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Conservateur du patrimoine. - Chargée de mission à la Réunion des musées nationaux (en 2007). - En poste au Musée national d'art moderne, Centre Pompidou, Paris (en 2011). - Directrice du Musée de l'Orangerie, Paris (en 2020).

Gertrude Stein

Née en Pennsylvanie en 1874, Gertrude Stein s'installe en France avec son frère Léo en 1903. Elle s'intéresse à la peinture et devient parmi les mécènes les plus importants de la place parisienne, se démarquant par sa prédilection pour la radicalité artistique, notamment le cubisme. Avec Alice B. Toklas, elles animent un salon dans leur appartement rue de Fleurus, véritable rendez-vous de peintres (Picasso, Matisse, Derain.) mais aussi, dans les années 1920, des écrivains américains de la « génération perdue ». Elle-même écrit énormément, s'essayant à différents genres qu'elle réinvente toujours à sa manière, faite de répétitions et d'agrégations de propositions qui tordent la grammaire et en mettent au jour les mécanismes. Elle est morte à Paris en 1946.

empty