Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

  • Collection « Classiques » dirigée par Michel Zink et Michel Jarrety Oscar Wilde Le Portrait de Dorian Gray «Au centre de la pièce, fixé à un chevalet droit, se dressait le portrait en pied d'un jeune homme d'une extraordinaire beauté physique, devant lequel, à peu de distance, se tenait assis le peintre lui-même, Basil Hallward, celui dont, il y a quelques années, la disparition soudaine a, sur le moment, tant ému le public et donné lieu à d'étranges conjectures.» Or Dorian Gray, jeune dandy séducteur et mondain, a fait ce voeu insensé : garder toujours l'éclat de sa beauté, tandis que le visage peint sur la toile assumerait le fardeau de ses passions et de ses péchés. Et de fait, seul vieillit le portrait où se peint l'âme noire de Dorian qui, bien plus tard, dira au peintre : «Chacun de nous porte en soi le ciel et l'enfer.» Et ce livre lui-même est double : il nous conduit dans un Londres lugubre et louche, noyé dans le brouillard et les vapeurs d'opium, mais nous ouvre également la comédie de salon des beaux quartiers. Lorsqu'il parut, en 1890, il fut considéré comme immoral. Mais sa singularité, bien plutôt, est d'être un roman réaliste, tout ensemble, et un roman d'esthète - fascinants, l'un et l'autre, d'une étrangeté qui touche au fantastique.

    Nouvelle traduction de Vladimir Volkoff.
    Edition présentée et annotée par Jean-Pierre Naugrette.

    Sur commande
  • En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • « Je suis jaloux de tout ce dont la beauté ne périt pas. Je suis jaloux de ce portrait de moi que tu as peint. De quel droit garderait-il ce que je dois perdre ? Chaque minute qui passe m'enlève quelque chose pour le lui donner. Ah ! si ce pouvait être l'inverse ! Si le portrait pouvait changer, et moi rester éternellement tel que je suis à présent ! » Ce voeu exaucé ne sera pas sans conséquences pour le jeune Dorian Gray. Ainsi galvanisé par sa beauté éternelle et par les préceptes hédonistes de son ami Lord Henry, Dorian Gray semble ne plus discerner le Bien du Mal...

    Sur commande
  • "En lisant et relisant Oscar Wilde au cours des années, je me suis aperçu de quelque chose qui semble avoir échappé à tous ses admirateurs : Wilde a toujours raison. Oscar Wilde fait partie de ces écrivains privilégiés qui existent sans avoir besoin de l'approbation des critiques, ni même de celles des lecteurs. Le plaisir que nous tirons de sa compagnie est irrésistible et constant." (Jorge Luis Borges) Ces textes, qui constituent une sorte de bréviaire d'Oscar Wilde critique, sont présentés dans la traduction historique de Jules Cantel qu'avait autorisée l'auteur lui-même.

    Sur commande
  • Publiés en 1904, ces aphorismes sont l'exact reflet de la pensée d'Oscar Wilde. Feu d'artifice de mots d'esprit, ils disent tous les paradoxes d'un écrivain de génie qui n'a rien perdu de son caractère scandaleux.
    Né à Dublin en 1854, Oscar Wilde, esthète et dandy à l'esprit brillant, est l'auteur notamment du Portrait de Dorian Gray.
    Il meurt en 1900, déchu et ruiné, à Paris.

    Ses Aphorismes, joyeusement cyniques, disent tous les paradoxes d'un auteur de génie qui n'a rien perdu de son caractère scandaleux.

    « Une seule chose au monde est pire que de savoir qu'on parle de vous, savoir qu'on ne parle pas de vous. »

    Sur commande
  • Plongez dans la version originale et intégrale d'une comédie de moeurs légendaire, par l'auteur le plus sulfureux du XIXe siècle.

    Avec la collection NOT SO CLASSIC, lire en anglais devient un vrai plaisir grâce à :
    Des notes de vocabulaire en marge (en français et en anglais) un dossier complet pour comprendre l'oeuvre, ses personnages, ses grands thèmes et son contexte des quiz pour mémoriser l'essentiel, de façon ludique des activités pour progresser en anglais, grâce au texte d'un auteur d'exception + les vidéos "Previously on" La synthèse (en anglais) de la pièce, acte par acte, pour ne pas perdre le fil de l'histoire.

    + 1 guide pédagogique destiné aux enseignants à télécharger sur belin-education.com des mises en oeuvre actionnelles et le déroulé des séances des analyses d'extraits une tâche finale un sujet BAC des fiches méthodologiques des fiches pour animer des clubs de lecture TOUS LES CORRIGÉS

  • En 1895, Oscar Wilde fut condamné à deux ans de travaux forcés pour « actes grossièrement immoraux » accomplis avec une personne de son sexe. Il purgea sa peine principalement dans la prison de Reading. C'est là qu'en juillet 1896 fut pendu le cavalier Charles Thomas Wooldridge, condamné pour le meurtre de sa jeune femme. Wilde évoque dans ce recueil l'exécution qui attend le cavalier : « Cet homme avait tué la chose qu'il aimait / Et donc il lui fallait mourir ». Il raconte également l'expérience de la prison et les douleurs de l'enfermement. Dans cette édition bilingue, la traduction de Bernard Pautrat met en lumière un poète qui rompt avec toute préciosité et retrouve les accents de Villon pour dénoncer les conditions faites aux prisonniers.

    Sur commande
  • Dorian Gray is young and extremely handsome. When artist Basil Hallward paints a picture of him, Dorian declares youth the only thing worth having. What if his portrait grew old and ugly and he didn't ? He would gladly give his soul in exchange for eternal beauty...

  •    BR>Oscar Wilde bouscule les fantômes, rend comiques les assassinats. Son humour rose ou zinzolin colore le genre noir. Dans une ambiance très chic, situations surprenantes et traits d'esprit se multiplient. Wilde enjôle l'Ange du Bizarre de P?. Irrévérencieux à l'égard de la terreur et du mystère, il crée un fantastique fantasque avec l'élégance pince-sans-rire d'un dandy qui aurait pourtant de la tendresse à revendre.

    Préface et commentaires de Jean-Luc Steinmetz.
    Traduction et notes de Jules Castier.

    Sur commande
  • Ce volume contient Le Fantôme des Canterville - Le Crime de Lord Arthur Savile - Le Sphinx sans secret - Le Millionnaire modèle - Le Prince heureux et autres contes - Le Portrait de Mr. W. H. - Une Maison de grenades - Le Portrait de Dorian Gray - Lettres.

    «J'ai mis tout mon génie dans ma vie; je n'ai mis que mon talent dans mon oeuvre.» L'art ou la vie? Oscar Wilde (1854-1900) - pour qui écrire c'est peindre, sculpter - hésita tout au long de son existence entre les deux, entremêlant l'un et l'autre au point que sa personnalité est, aujourd'hui encore. presque aussi connue que son oeuvre.
    La présente édition propose au lecteur de plonger au coeur de l'oeuvre d'Oscar Wilde - des contes, histoires et nouvelles qu'il écrit et publie jusqu'au grand roman Le Portrait de Dorian Gray, version moderne du mythe de Faust. Car le «professeur d'esthétique cultivant une indolence affectée», comme il aimait à se présenter à ses débuts, a laissé une place grandissante à partir de 1887 au conteur talentueux. Car Wilde, qui «pense en contes», n'a en effet jamais cessé de raconter. En Appendice au volume, s'ajoute Le Chant du cygne, une collection de «contes parlés» tels qu'ils sont restés dans la mémoire d'un auditoire conquis, comme autant d'illustrations parfaites du génie de l'écrivain irlandais.
    En donnant à lire les lettres que Wilde adresse à ses proches, aux journaux, à ses détracteurs, à son amant (dans son célèbre De profundis), cette édition Quarto permet également de porter un regard à la fois plus personnel et plus intime sur les aspirations de l'auteur, et de constater à quel point son oeuvre et sa vie sont irradiées par une même et seule démarche, celle de l'esthétisme.

  • D'Oscar Wilde on retient surtout l'esprit fulgurant, les provocations, certains paradoxes, un roman (Le Portrait de Dorian Gray), quelques pièces de théâtre, enfin (surtout ?), sa condamnation aux travaux forcés pour pratiques homosexuelles. Wilde a longtemps pâti de son extraordinaire souci de créer sa propre légende, d'être non pas un créateur de fictions, mais une fiction vivante, et aussi du caractère spectaculaire de sa chute : passé de l'astre au désastre, l'élégant causeur dont les comédies triomphaient sur les scènes de Londres devenait brutalement un faussaire démasqué et un imposteur. Pour avoir voulu faire semblant d'être un homme honnête, il se trouva implicitement accusé d'avoir fait semblant d'être un écrivain. Le public d'aujourd'hui, soumis à un discours moins ou autrement normatif, voit plutôt en lui une victime de l'hypocrisie victorienne. Et l'écrivain de devenir une cause à défendre.
    Proposant des traductions nouvelles, regroupant la poésie, les contes et histoires, Dorian Gray, De profundis, les essais critiques (méconnus) et le théâtre, ce volume permet enfin à l'oeuvre de se dégager en tant que telle, dans sa cohérence comme dans ses contradictions, au-delà de ce qu'on a longtemps perçu comme un brillant recueil d'épigrammes.

  • Une des principales causes du caractère curieusement banal de toute la littérature de notre époque est de toute évidence le déclin du mensonge considéré comme art, comme science et comme plaisir social.

    Indisponible
  • Salomé

    Oscar Wilde

    L'histoire est inspirée par la Bible et les Évangiles (Matthieu, Marc).
    Salomé accepte de danser la danse des sept voiles pour son beau-père, le tétrarque de Galilée, Hérode Antipas. Elle exige, pour récompense, la tête de Jean Baptiste sur un plateau. Elle finira écrasée, sur l'ordre d'Hérode, sous les boucliers des soldats.

    Sur commande
  • La pièce la plus brillante et la plus jouée d'Oscar Wilde. La meilleure aussi. C'est un imbroglio incroyable, où les deux héros feignent d'avoir un double sous un autre nom, d'où des quiproquos amoureux, et finalement le triomphe du mensonge devenu vérité, mais aussi celui de la farce et du mot d'esprit.

    Sur commande
  • Collection «Classiques» dirigée par Michel Zink et Michel Jarrety Oscar Wilde De profundis La Ballade de la geôle de Reading « Pour nous, il n'est qu'une saison : la saison de la douleur. Le soleil et la lune mêmes semblent nous avoir été ravis. Dehors, le jour peut être d'azur ou d'or, mais la lumière qui filtre à travers la vitre obscurcie de la petite fenêtre aux barreaux de fer, sous laquelle nous nous asseyons, est grise et misérable. C'est toujours le crépuscule dans notre cellule, comme c'est toujours le crépuscule dans notre coeur. » Condamné pour homosexualité, Wilde rédige De pro-fundis dans la prison de Reading, et si cette longue lettre adressée à son jeune amant, lord Alfred Douglas, évoque leur passé commun, elle est aussi pour l'écrivain le moyen de se retrouver, comme s'il lui fallait retisser le tissu défait d'une existence à la fois futile et perdue. Un an plus tard, en 1898, il publie La Ballade de la geôle de Reading, poignant poème sur l'horreur de l'incarcération et sursaut de l'esprit contre l'injustice, mais également défense de l'art, en dépit de tout. C'est la dernière oeuvre de Wilde.

    Édition de Pascal Aquien.
    Traductions de Léo Lack et Jean Besson.

    Sur commande
  • Le Pêcheur et son âme Un Pêcheur se sépare de son Âme pour conquérir une sirène dont il est éperdument amoureux.
    Mais son Âme, dépourvue de coeur depuis son extraction du corps du Pêcheur, va essayer de le corrompre en le soumettant à la tentation du pêcher pour l'éloigner définitivement de sa sirène.
    Le recueil contient également les contes :
    L'Enfant de l'Étoile Un jeune homme, persuadé d'être l'enfant d'une étoile et donc d'être exceptionnel, fait preuve de cruauté envers tous ceux qui l'entourent, jusqu'à la méchanceté de trop, le rendant laid.
    Subissant pour la première fois l'exclusion, il va devoir se repentir pour retrouver beauté et paix intérieure.
    L'Ami dévoué Oscar Wilde narre avec ironie l'histoire d'un petit fermier, Hans, persuadé d'avoir le meilleur des amis en la personne du Meunier qui, en réalité, ne fait que profiter de lui.
    Trois contes emplis d'humour et de poésie où l'on retrouve les thématiques du Portrait de Dorian Gray - la tentation du pêcher, la laideur liée à la cruauté - et l'ironie mordante de son auteur.

    Sur commande
  • Philosophie du vêtement

    Oscar Wilde

    • Casimiro
    • 9 Novembre 2018

    Le grand dandy parle de mode et de vêtements.

  • Fils d'un homme épris de légendes gaéliques et d'une femme de lettres à l'imagination fertile, Oscar Wilde (1854-1900) a dès son enfance entendu beaucoup de contes. Il dira plus tard qu'il tire son aisance d'élocution de cette période. Wilde n'aura de cesse de raconter. À Paris, ses conversations avec des écrivains tels que Catulle Mendès, Marcel Schwob et Jean Lorrain seront souvent émaillées de ces histoires et poèmes en prose divers. Il semble même que l'histoire fantastique de Dorian Gray n'a d'abord été qu'une anecdote rapportée au cours d'un souper. Avec ses thèmes médiévaux, L'auberge des songes s'inspire des cours d'amour, de Dante et du folklore irlandais.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Une fois dans sa chambre, il se jeta sur un canapé et ses yeux s'emplirent de larmes.
    Il avait fait de son mieux pour commettre le meurtre, mais il avait échoué à deux reprises sans que ce fût sa faute. il avait essayé de faire son devoir, mais le destin lui-même semblait s'acharner à le trahir.

    Sur commande
  • Un mari idéal

    Oscar Wilde

    Sir Robert Chiltern semble disposer de tous les atouts : ce baronnet est riche, il est sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères, et sa femme voit en lui un «mari idéal». Mais son succès repose sur une grave malhonnêteté, dissimulée depuis sa jeunesse.

    Sur commande
  • Offers newly edited texts of five of the British playwright's works, including the great farcial comedy The Importance of Being Earnest. . Reissue.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Hughie Erskine, jeune dandy aussi charmant que désargenté, souhaite ardemment épouser la belle Laura - projet entravé par son absence de revenus et d'avenir. Un matin, il se rend à l'atelier de son ami peintre Trevor, où il rencontre un mendiant loqueteux posant pour un portrait. Ému par l'évidente détresse du vieillard, il lui donne toutes les pièces qu'il a sur lui, sans imaginer qu'il bouleverse par ce geste le cours de son destin.

    Cinq histoires burlesques et mélancoliques pour découvrir l'étendue des talents de conteur d'Oscar Wilde.

    Sur commande
  • "Il est bien triste qu'il y ait aujourd'hui si peu d'informations inutiles." "Autrefois, les livres étaients écrits par les hommes de lettres et lus par le public.
    Aujourd'hui ils sont écrits par le public et personne ne les lit." "L'immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu'exercent les autres." "L'ambition est le dernier refuge du raté." "Les vieillards croient tout. Les personnes d'âge mur doutent de tout. Les jeunes savent tout." Un série d'aphorismes et autres pensées d'Oscar Wilde. De quoi prendre de bonnes résolutions pour l'année 2012 !

    Sur commande
  • Jamais, au cours des trois siècles de sa longue et brillante carrière, le fantôme de Canterville n'a été à ce point ridiculisé ! Mais pour qui se prennent-ils, ces Américains qui s'apprêtent à acheter le manoir de Canterville ? Le bombarder de boulettes de papier à l'aide d'une sarbacane ! Lui lancer des oreillers à la tête ! Rien ne les effraie, ni les squelettes, ni les éclats de rire sataniques... De quoi devenir fou, quand on tient, comme tout fantôme qui se respecte, à sa réputation !

empty