• Le patrimoine urbain fait partie des sources majeures de l'histoire en ce qu'il est à la fois cadre, témoin et acteur de bon nombre de phénomènes ayant accompagné les sociétés au cours de leur évolution. Si les sources archéologiques (patrimoine urbain matériel) font depuis longtemps l'objet d'études à caractère transdisciplinaire, les sources iconographiques et littéraires (patrimoine urbain immatériel) ne font, la plupart du temps, que l'objet d'examens particuliers et parcellaires, souvent cantonnés à une histoire - il est vrai, fondamentale - des patrimoines locaux. Ce patrimoine immatériel n'a par ailleurs fait que très rarement l'objet d'un recoupement synthétique avec son pendant matériel.
    Soucieuse de s'attacher à l'étude des mémoires et des représentations en s'appuyant sur un ensemble de sources de nature et d'origine variées, l'Université de Nîmes a consacré le 28 mai 2010 une journée d'études dédiée aux « patrimoines urbains, matériels et immatériels ». Le présent ouvrage publie l'intégralité des communications données lors de cette rencontre, proposant, fidèle à la ligne éditoriale des Cahiers du Léopard d'or, un état des lieux de la recherche dans les domaines de l'histoire des représentations et, plus spécifiquement ici, celle des espaces urbains en Europe et au Moyen-Orient de l'Antiquité à la fin du Moyen-âge.

  • Comment devient-on chevalier ? Quels sont les rites de la vie d'un chevalier ? Qui doit-il combattre et qui doit-il défendre ? Des questions simples et des réponses claires sur ces grandes figures du Moyen Âge qui fascinent les petits.

  • Sorcières et magiciens ont côtoyé les sociétés humaines depuis la nuit des temps, occupant souvent une place particulière, privilégiée ou effrayante, au sein des communautés. Leurs pratiques aident à se soigner, à prédire l'avenir, à ramener l'amour. Leurs rituels rassurent les hommes autant qu'ils leur font peur. Une histoire passionnante qui a laissé des traces de superstition dans les sociétés les plus modernes !

  • Les chevaliers sont des figures fascinantes du Moyen Âge. Combattants à cheval, leur rôle au sein du système féodal est prédominant. Ils sont les vassaux d'un seigneur qu'ils servent et protègent en respectant un code d'honneur strict. Ils vivent dans le château de leur suzerain avec toute leur famille et bénéficient des privilèges liés à leur statut : leurs enfants, futurs chevaliers, reçoivent une éducation intellectuelle et martiale. Une succession de rituels marque leur vie et contribuent à leur légende : l'adoubement, la cérémonie de l'hommage, la rencontre avec une femme sous le signe de l'amour courtois ou encore les tournois et les croisades. Leur armure, leur heaume, leur bouclier ou leur épée constituent entre autres leur équipement caractéristique et contribuent à leur légende.
    Après une contextualisation sur la période du Moyen Âge, cet ouvrage invite à découvrir la vie des chevaliers dans leurs activités et leur quotidien, en mettant en lumière les symboles forts qui nourrissent aujourd'hui l'imaginaire médiéval.

  • Loin des clichés de princesses courtisées par de preux chevaliers, connaissant une vie de luxe et de festivités, voici un livre qui nous en dit plus sur le quotidien de ces jeunes filles nobles.
    Le lecteur découvrira les grandes étapes de la vie de princesse, les codes et usages de la noblesse, mais aussi quelques figures hors du commun.
    Blanche de Castille par exemple qui, après avoir donné naissance à douze enfants, une fois veuve, régenta le royaume de France pour son fils Saint Louis en croisades : une influence politique et une force de caractère exceptionnelles !
    Car au Moyen Âge, les princesses étaient sous la surveillance de leur père ou de leur frère, élevées en monastères et formées pour être de futures épouses. Le mariage était d'ailleurs souvent le fruit de transactions entre familles et il n'était pas rare qu'une princesse soit fiancée dès l'enfance !
    Pas toujours rose la vie de princesse au Moyen Âge.

empty