• Né le 1er novembre 1884 à Vichy, Albert Londres est mort le 16 mai 1932 dans l'océan Indien, au large du cap Gardafui (Gees Gwardafuy, Ras Asir), dans l'incendie du Georges-Philippar, le bateau qui le ramenait de Shanghai à Marseille. Ces dates et ces lieux délimitent la vie du « prince » des journalistes, dont la figure est pour toujours associée au prix littéraire qui porte son nom, et qui, chaque année, est attribué au «meilleur» journaliste.
    Albert Londres est un auteur majeur d'Arléa, car, entre « grand format » et format « de poche », nous comptons aujourd'hui plus de vingt titres du grand reporter à notre catalogue, sans compter les deux ouvrages sur lui : Régis Debray, Sur la mort d'Albert Londres, et Didier Folléas, Albert Londres en terre d'ébène.
    Inutile, donc, de présenter l'homme.
    Si le livre de Régis Debray (à l'origine un scénario pour la télévision) résume, à gros traits, quelques éléments que les investigations sur l'incendie et le naufrage du paquebot avaient réunis, le livre de Bernard Cahier est d'une tout autre ampleur. En effet, Albert Londres, Terminus Gardafui passe en revue toutes les hypothèses qui, à un moment ou à un autre, ont retenu l'attention des enquêteurs.
    Après avoir brossé un tableau minutieux de la situation en Chine, particulièrement à Shanghai, en cette année 1932 (politique des concessions occidentales, diplomatie française à l'oeuvre, ambitions japonaises sur l'État du Manchoukuo), Bernard Cahier étudie toutes les directions, toutes les circonstances, toutes les affaires, politiques ou délictueuses, auxquelles Albert Londres, vu ses habitudes et ses méthodes d'investigations, aurait pu s'intéresser (bruits de bottes japonais, corruption, opium, triades chinoises, etc.).
    Puis, c'est au bateau lui-même - qui, faut-il le rappeler, était sur le trajet retour de sa première traversée - que notre auteur va s'intéresser. Rien ne sera omis, de la construction du navire aux qualités et défauts de l'équipage, afin de tenter de trouver les causes de l'incendie, causes sur lesquelles de nombreuses hypothèses s'affrontent.
    Enfin, c'est sur la disparition, dans un accident d'avion, au Sud de l'Italie, des époux Lang-Willar, amis du grand reporter et « témoins », sur le bateau, de ses derniers instants - disparition qui ne manquera pas, une fois encore, d'alimenter les soupçons d'attentat - que l'auteur poursuit son enquête minutieuse.
    Ce livre est passionnant à plus d'un titre, car, outre les derniers instants du journaliste, relatés avec émotion et retenue, il fait litière de nombreuses hypothèses saugrenues, pour, sans conclure sur l'étrange fin du grand reporter, nous fournir les hypothèses les plus vraisemblables.

  • Mes meilleurs souvenirs

    Bernard Cahier

    • Drivers
    • 11 Janvier 2007


    parmi les innombrables boites d'archives, retraçant plus de trente ans de compétition automobile, c'est avec une grande émotion que le photographe bernard cahier ressort pour notre plus grand bonheur, ces quelques images.
    si quelques-unes sont déjà célèbres, et ont fait le tour de toutes les rédactions, d'autres ont été étrangement délaissées jusqu'alors. loin des joutes homériques et de la fureur de la piste, le flot de souvenirs et d'anecdotes que chacune de ces images dégage, représente un témoignage rare dans le milieu implacable de la course automobile. derrière les chiffres et les performances transpire ici une profonde humanité.


  • Ils ne sont que trente-trois pilotes à avoir conquis le titre de champion du monde des conducteurs depuis la fondation du mondial de Formule 1 en 1950. Pour la première fois, ils sont tous réunis dans un ouvrage signé de l'incontournable chroniqueur Maurice Hamilton et des géants de la photographie de course que sont Bernard et Paul-Henri Cahier. Ces talents internationalement reconnus font vivre, par la plume et par l'objectif, une suite de portraits saisissants de ces pilotes de légende qui ont remporté le titre le plus recherché de tous en se hissant au sommet de la gloire.
    Des photographies inédites tirées de toute l'histoire de la Formule 1, la parole même des champions, de Lewis Hamilton à Jackie Stewart, des interviews historiques comme celles de Niki Lauda, James Hunt, Alain Prost ou Ayrton Senna font de ce livre un hommage exceptionnel de puissance et de beauté aux héros vainqueurs des championnats du monde de Formule 1.

  • Alors que le circuit Paul-Ricard se prépare à accueillir de nouveau un Grand Prix de France de Formule 1, 28 ans après la dernière édition, ce livre propose de faire l'inventaire détaillé, grâce à de nombreuses interviews exclusives, de tout ce qui a contribué à transformer le premier circuit moderne de F1 en un circuit de légende du sport auto et moto, capable de se réinventer à échéances régulières. La première partie, illustrée par de nombreuses photos d'époque, revient sur l'histoire à rebondissements du circuit Paul-Ricard, depuis les premiers coups de pelle et de bulldozer dans la garrigue provençale, par le génial inventeur du pastis. La seconde partie est un retour en texte et en images sur les 14 éditions du GP de France de F1 au Castellet, de 1971 à 1990, et leurs dix vainqueurs... dont huit champions du monde de F1 !

  • Le monde plein d'adrénaline de la Formule 1 a créé quelques-uns des meilleurs moments de l'histoire du sport. F1, les moments forts est une splendide rétrospective photographique de l'histoire dramatique de ce sport, des années 1950 à nos jours. De la rivalité tristement célèbre entre Ayrton Senna et Alain Prost jusqu'à la vitesse effrénée de Lewis Hamilton et Nico Rosberg, en passant par les évolutions du design de McLaren et Ferrari, Bernard Cahier et son fils, Paul-Henri, ont été plongés dans le feu de l'action des années 1950 jusqu'à aujourd'hui. Leur photographie exceptionnelle est pleine de plans d'action grandioses, de représentations intimes de la vie en coulisses, ainsi que de magnifiques portraits de pilotes et de bolides. Le livre est divisé en trois parties, chacune introduite par un texte vivant du correspondant F1 Maurice Hamilton : « Rivalités, les légendes de la F1 », « Écuries et voitures » et « Circuits, Triomphes et tragédies ». Cette nouvelle édition inclut le couronnement de Nico Rosberg en 2016 et son retrait du monde de la F1, les principales écuries engagées en 2016 et l'évocation du circuit Paul Ricard du Castellet, qui accueillera à nouveau le Grand Prix de France en 2018.

empty