J'ai Lu

  • « Nul ne soupçonnait la transformation qui s'opérait en lui aussitôt qu'il pénétrait dans la solitude de la forêt. Il devenait un animal sauvage, silencieux et léger, ombre à peine entrevue glissant parmi d'autres ombres. » Alors qu'il coule des jours paisibles sous le soleil de Californie, Buck est enlevé à son maître et vendu à un trafiquant de chiens de traîneau. L'animal, que rien ne préparait à la rudesse de la vie dans le Grand Nord, se retrouve confronté à la brutalité des hommes et à la puissance impitoyable de la nature : la faim, la violence et le froid seront désormais ses compagnons quotidiens. Sans compter les autres chiens de la meute, qui voient son arrivée d'un mauvais oeil...
    Né à San Francisco en 1876, Jack London fut très tôt attiré par l'aventure. Tour à tour mousse, pêcheur d'huîtres et garde-côte, c'est son expérience de chercheur d'or en Alaska qui lui inspira L'Appel de la forêt.

  • Croc-Blanc

    Jack London

    Mi-chien mi-loup, Croc-Blanc naît dans le Grand Nord parmi les chiens de traîneau. Après avoir connu l'état sauvage au milieu de la meute où il faut lutter pour survivre, il subit la cruauté des hommes. À force de patience et de douceur, Weedon Scott, le dernier maître de Croc-Blanc, et son ami Matt, parviendront-ils à le réconcilier avec l'espèce humaine?
    Avec Croc-Blanc, Jack London livre un roman d'aventures palpitant, entre froid polaire et combats féroces. Son personnage, sensible et vif, nous invite à interroger les limites entre l'humain et l'animal.

  • L'odyssée

    Homère

    « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage...» Que de rêves, d'enchantements! Et que de femmes sur sa route... Calypso lui promet l'immortalité, Nausicaa a tout l'attrait de la jeunesse, Circé l'envoûte... À tant de charmes, il faut ajouter celui des sirènes. Comment résisteroe Dans le secret de son coeur, Ulysse ne songe pourtant qu'à Pénélope...
    Mais avant de la serrer contre lui, que d'épreuves, de tourments ! De la porte de l'Enfer à celle d'Ithaque, ce ne sont que pièges, naufrages, gouffres et monstres. Contre l'adversité tant de constance !
    Si les dieux sont tortueux, Ulysse est rusé. Et, d'étape en étape, son voyage fera d'abord de lui un homme...

  • Alcools

    Guillaume Apollinaire

    Recueil qui rassemble des poèmes composés entre 1898 et 1913, précurseurs de la poésie moderne. Apollinaire célèbre le monde moderne et exprime la souffrance liée à l'amour.

  • Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s'éveille.
    La maison Berethnet règne sur l'Inys depuis plus de mille ans. La reine Sabran IX doit impérativement donner naissance à une héritière, mais des assassins essaient de l'en empêcher. Quoique la monarque l'ignore, elle peut compter sur l'aide d'Ead Duryan, une jeune magicienne qui la protège en secret. De l'autre côté de l'Abysse, Tané s'est entraînée toute sa vie pour devenir dragonnière, mais le destin a d'autres plans pour elle. Et pendant que l'Est et l'Ouest se divisent un peu plus chaque jour, les forces du chaos s'éveillent d'un long sommeil...

    En stock

    Ajouter au panier
  • Lire et comprendre une oeuvre. Cette collection a pour ambition de donner aux étudiants à la fois une vue d'ensemble des oeuvres, indispensable pour comprendre les enjeux philosophiques, et les outils pour lire et comprendre un texte précis. Pour cela, l'élève dispose, dans chaque ouvrage, des éléments de lecture et d'analyse de l'oeuvre dans son ensemble, du texte intégral d'une partie de l'oeuvre, annoté et commenté, de différents outils (vocabulaire, notions, etc.) lui permettant d'adapter sa lecture à ses besoins.

  • Considérées comme une attaque aux bonnes moeurs par la société bourgeoise du XIXe siècle, Les Fleurs du mal se trouvent à la charnière du romantisme, qui brille de ses derniers feux, et du symbolisme, qui ne naîtra qu'à la fin du siècle et qui choisit Baudelaire comme précurseur prestigieux. Les écrivains se retrouvent alors face à une modernité qu'il faut apprivoiser pour parvenir à l'intégrer à l'art.
    Mais comment faire de la littérature dans une époque de grands bouleversements qui semble vulgaire aux poètes ? La réponse de Baudelaire est à la fois provocatrice et brillante : poétisons la vulgarité et vulgarisons la poésie. Autrement dit, transformons la boue en or.

  • «Condamné à mort.» Depuis que la sentence est tombée, son esprit s'épouvante à cette idée. De son nom et de son crime, le lecteur ignore tout. Il assiste en revanche, impuissant, aux dernières pensées et à l'affolement d'un individu qui crie son humanité et son désir de vivre. Et découvre les rouages implacables d'une institution aveugle, qui a pour nom «Justice».

    Indigné par le spectacle d'une exécution à la guillotine, Victor Hugo écrit ce court roman comme un réquisitoire impitoyable contre la barbarie judiciaire doublé d'un véritable manifeste humaniste.

    - Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel - Dossier pédagogique : spécial nouveaux programmes - Prolongement : Les combats d'un auteur engagé.

    Classe de quatrième.

  • "La cigale et la fourmi", "Le corbeau et le renard" mais aussi "Le coq et la perle", "Le petit poisson et le pêcheur", "Le loup et l'agneau" constituent avec cinquante-cinq autres fables, pittoresques et drôles, un recueil qui se situe à la frontière de la comédie animalière et du conte philosophique.

  • De février 1903 à Noël 1908, Rainer Maria Rilke correspond avec le jeune Franz Xaver Kappus, et l'encourage dans sa vocation. Les Lettres à un jeune poète se signalent par une qualité toute particulière du ton, une intimité chaleureuse qui n'exclut ni le scrupule ni la rigueur. Une lucidité de philosophe y épouse sans cesse étroitement la sensibililté lyrique. Elles sont devenues l'un des textes les plus célèbres et les plus appréciés du grand poète.

  • Le banquet

    Platon

    Au banquet d'Agathon, les convives doivent prononcer un éloge d'Éros : sept interlocuteurs exposent leur vision de l'Amour. Socrate orchestre la soirée, élevant chacun dans une conversation philosophique.
    Les trois genres de l'humanité, la naissance de l'Amour, ou encore les degrés de l'initiation à la Beauté comptent parmi les mythes platoniciens les plus célèbres. C'est aussi l'occasion pour Platon d'esquisser, en toile de fond, un portrait vivant et plein de charme de Socrate, son maître. Un dialogue souvent cru, au style exubérant, destiné à éclairer la recherche du bonheur véritable.

  • Bel-Ami

    Guy de Maupassant

    « Ses camarades disaient de lui : "C'est un malin, c'est un roublard, c'est un débrouillard qui saura se tirer d'affaire." Et il s'était promis en effet d'être un malin, un roublard, un débrouillard. » Georges Duroy, surnommé Bel-Ami, rêve d'ascension sociale. Prêt à tout pour quitter sa mansarde et faire son entrée dans la bonne société parisienne, il use de son charme et multiplie les conquêtes pour se faire un nom. Mais où le mènera cette ambition sans scrupules ?
    Oeuvre incontournable de Guy de Maupassant, Bel-Ami dresse un portrait satirique de la bourgeoisie parisienne du XIXe siècle où seules comptent les apparences.

  • Dans la Vérone de la Renaissance, deux illustres familles - les Montagues et les Capulets - s'affrontent et couvrent la ville de sang. Un soir, lors d'un bal, les héritiers de ces clans ennemis, Roméo et Juliette, se voient et tombent instantanément amoureux l'un de l'autre.
    Mais comment s'aimer quand on est né pour se détester? Que faire afin d'échapper au poids des lois familiales ? Pour les deux amants, la fuite paraît la seule issue possible... Hélas, Roméo et Juliette apprendront à leurs dépens que leur innocente jeunesse est impuissante face à un destin qui les dépasse et que l'amour, comme la haine, peut conduire à la mort.
    Avec Roméo et Juliette, Shakespeare explore l'intensité des passions et met en scène le sacrifice d'un amour interdit.

  • Des cris lugubres résonnent dans la lande. Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l'origine de la mort de sir Charles Baskerville. Une malédiction plane sur cette famille depuis que l'ancêtre impie provoqua en son temps les forces du mal ! Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu'il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l'héritier nouvellement débarqué d'Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin aux spéculations.
    Pourtant, la mort frappe encore sur la lande. Et le manoir des Baskerville est le théâtre de phénomènes étranges.

  • Lorsque le très anglais Phileas Fogg parie avec ses amis du Reform-Club quil fera le tour du monde en quatre-vingts jours, ces derniers sesclaffent. Comment pourra-t-il mener à bien une telle entreprise ? A-t-il perdu la tête ?
    Bien décidé à relever le défi , Mr. Fogg ne perd pas une minute. Le voilà qui, accompagné de Passepartout, son serviteur, saute dans le premier train pour la France. Commence alors la folle aventure : se déplaçant tantôt en paquebot, tantôt en train, les deux compagnons vont parcourir le monde et tenter déchapper à linspecteur Fix, qui croit reconnaître en Fogg le célèbre voleur de la Banque dAngleterre Couverture : Vous êtes bien Phileas Fogg ? Au nom de la reine, je vous arrête. Illustration dAuguste Leroux (1871-1954) © Coll. Vaussenat / kharbine-Tapabor

  • Le philosophe propose la méthode à laquelle il entend se conformer. Après avoir confié la conduite de sa vie à une morale provisoire, il se soumet à l'épreuve d'un doute radical, auquel seule s'avère résister l'existence du sujet comme pure pensée. Sur cette base, il prouve l'existence de Dieu, s'assure de la vérité des mathématiques et anticipe une possible maîtrise de la nature

  • Une vie

    Guy de Maupassant

    Élevée dans un couvent jusqu'à ses 17 ans, Jeanne rêve de liberté, de voyages et d'amour. Lorsqu'elle retrouve la demeure familiale, la jeune femme est prête à embrasser son existence. C'est alors qu'elle croise le regard de Julien Lamare ; aux battements de son coeur, Jeanne croit reconnaître l'âme soeur. Le mariage se chargera vite de briser ses illusions...

    Retraçant la vie d'une femme «depuis l'heure où s'éveille son coeur jusqu'à sa mort», le premier roman de Maupassant saisit les élans, les espoirs, les déceptions ou les tragédies qui rythment une existence, dont il retranscrit ainsi «l'humble vérité».

    - Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement : Une vie de Stéphane Brizé (2016).

  • «Lorsque vous travaillez, vous êtes une flûte.
    Et à travers son coeur les soupirs de vos heures se métamorphosent en mélodie»...Ainsi parle Al-Moustapha, l'élu, le bien-aimé, magicien du verbe, artisan de la sagesse.
    Prophète de Dieu, il est celui qui voit et fait voir le vrai visage de la vie. D'image en image, il exalte le rêve, traduisant aussi bien la réalité la plus humble que les aspirations de l'esprit. Car tout peut ouvrir sur l'infini. Tout est jeu d'ombres et de lumière. Le mal n'est pas séparé du bien, ni le jour de la nuit. La rivière et la mer, le fruit et la racine, l'abeille et la fleur, tous ne font qu'un.D'une extraordinaire musicalité, ce texte éveille la douce nostalgie d'une plénitude retrouvée...

  • À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, est présentée au duc de Nemours qui lui fait forte impression. Déchirée entre un mari qu'elle n'aime pas, mais à qui elle a juré fidélité, et l'élan qui la pousse vers le duc, elle veut aimer sans trahir, aspire au bonheur et ne peut brader sa vertu. Du devoir ou du désir, lequel aura le dernier mot ?

    Considéré comme l'un des premiers romans psychologiques, La Princesse de Clèves est aussi l'un des plus beaux livres d'amour de la littérature française.

  • Partant de l'état de nature, Rousseau détaille l'enchaînement des circonstances qui conduisit le genre humain à s'éloigner de sa condition originelle pour aboutir à l'inégalité sociale. Il fait des rapports de dépendance l'origine des inégalités entre les hommes et mène une réflexion sur les fondements de la société humaine. Réponse à un sujet de l'Académie de Dijon, ce texte, publié en 1755, inspirait à Voltaire une "envie de marcher à quatre pattes"...
    Et vaudra à son auteur une condamnation de l'Eglise.

  • Gorgias

    Platon

    Bien parler, est-ce le meilleur des arts, ou bien l'art du mensonge ? Le Gorgias met en scène Socrate face aux sophistes, qui se targuent de rendre vraisemblable aux yeux de tous le vrai comme le faux. Le philosophe, ardent défenseur de la pensée libre, s'empresse d'interroger ces marchands de sagesse et dénonce l'imposture de leur discours. Pour ces orateurs, la recherche de la vérité importe peu, ils pratiquent la rhétorique, que Socrate dénonce comme étant "une sorte de flatterie, comme la cuisine, la toilette ou la sophistique".
    Dans ce dialogue virulent, Platon soulève la question de la parole politique, destinée à séduire et leurrer la foule : ce faisant, il adresse une critique acerbe à la démocratie athénienne.

  • Le misanthrope

    Molière

    « Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte. » Rompre avec le monde, telle est la volonté d'Alceste. Affligé par l'hypocrisie et la frivolité de la société mondaine, il revendique un idéal d'honnêteté et de transparence des coeurs. Une gageure aux yeux de la noblesse, qui a appris au contraire à taire son orgueil et à se plier aux compromis de la vie de cour... Alceste s'en moque, il fustige ses semblables sans s'embarrasser des convenances. Mais pour son plus grand malheur, il est aussi jalousement amoureux de Célimène, jeune veuve coquette et reine des salons.
    De cette situation paradoxale naît une comédie piquante : de fâcheries en déconvenues, le ridicule ne tarde pas à rattraper ce misanthrope excessif.

    Classes de seconde et de première.

  • Hamlet

    William Shakespeare

    Le roi du Danemark, père d'Hamlet, est mort. Son frère Claudius a pris le pouvoir et épousé Gertrude, femme du défunt souverain. Mais le spectre du monarque apparaît et révèle à son fils qu'il a été assassiné par Claudius. Le jeune Hamlet sait qu'il doit accomplir la vengeance de son père et faire tomber son oncle. Simulant la folie pour mener à bien son projet, il adopte un étrange comportement qui plonge toute la cour dans la perplexité.
    Tragédie intérieure rythmée par les doutes de son héros, Hamlet nous montre une humanité confrontée à ses propres démons.

empty