La Fabrica

  • Niki de Saint Phalle

    Collectif

    This gorgeous volume offers the most complete overview in print of the oeuvre of Niki de Saint Phalle, one of the most influential and popular artists of the postwar period. The French-American artist was educated according to the social codes of upper-class New York society, but boldly rejected the expectations of her family to instead choose a career in art. Moving to Paris in the 1960s, she befriended the Nouveau Réaliste artists Martial Raysse, Daniel Spoerri and Jean Tinguely, creating her famous Shooting Paintings, the Nanas (brightly chromatic biomorphic sculptures of female archetypes), as well as experimental films, decors and costumes for ballet productions and collaborations with Tinguely, Robert Rauschenberg and others. Saint Phalle was adept at using the media to consolidate her public image, and soon became an icon of the 1960s art scene, attaining a broad cultural profile that was furthered by her numerous public art projects, including the Tarot Garden in Tuscany and the Stravinsky Fountain in Paris. This superbly produced publication-which features a die-cut cover through which Saint Phalle peers, aiming her gun-presents her works in all media, along with ephemera and archival photographs documenting her rich career and life.

  • New York, Moscou, Tokyo, ou Rome avec des cadrages frappants et un usage reconnaissable du noir et blanc, cette monographie revient sur toute la carrière de William Klein.

  • Anglais Matisse printmaker

    Collectif

    Henri Matisse est connu dans le monde entier pour sa peinture, mais peu savent qu'entre 1900 et 1954 il travailla aussi régulièrement comme graveur. Cette inédite production englobe plus de huit cents pièces qui offrent une vision complète sur son processus de travail et sur son savoir-faire. La large sélection de gravures comprise dans ce livre révèle un Matisse différent, plus intime et personnel, sans pour autant diminuer la puissance de son génie universel, présente dans chacune de ces oeuvres.

  • Justo Gallego, 92 ans, n'a pas de diplôme et n'est ni architecte ni maçon. Cependant, il y a plus de quarante ans, il a décidé de construire une cathédrale sur un terrain agricole pas loin de Madrid en signe de sa dévotion. Utilisant principalement des matériaux recyclés, il travaille à ce monument encore inachevé et qui depuis s'est transformé en lieu de méditation et de prière pour les habitants du coin. C'est en échange de son aide aux travaux que le photographe français Blaiser Perrin a réussi à contourner l'interdiction de photographier le lieu. Cet ouvrage nous délivre des images précieuses de Justo Gallego et de cette fascinante aventure spirituelle.

  • Mediterranean metaphysics is the subtitle of this project by the French artist Bernard Plossu. It gathers 150 images taken over the course of 30 years in the south of France, Spain, Greece, Italy and Turkey. In these snapshots, the omnipresent white light eclipses people in a visual exercise that reflects on the real dimension of the landscapes and architectures.

    The images shape a timeless space in an almost dream-like journey through time and light.

  • Anglais The still hour

    Bernard Plossu

    Mediterranean Metaphysics is the subtitle of this photographic project by French artist Bernard Plossu, which brings together 106 images taken over the course of thirty years in the south of France, Spain, Greece, Italy and Turkey Photographs in which the omnipresent white light eclipses people, in a visual exercise that reflects upon the real dimension of landscapes and architectural weaving-images shaping timeless spaces, an almost dreamlike journey through time and light.

  • Ce volume relié accompagne une exposition à Valence en Espagne de février 2019 à février 2020. Il propose un tour d?horizon de la photo japonaise des années 1950 à nos jours, entre groupe Vivo (1957-1961) et la revue Provoke. On y retrouve des grands noms comme Shomei Tomatsu, Akira Sato, Yutaka Takanashi et Daido Moriyama, ou encore Nabuyoshi Araki, Koji Enokura, Tamiko Nishimura ou Hiroshi Hamaya.

  • This issue of La Fábrica's PHotoBolsillo series chronicles the work of award-winning Spanish documentary photographer Cristina de Middel (born 1975). De Middel is internationally known for The Afronauts, a self-published photobook that investigates the short-lived Zambian space program started in 1964.

  • The main characters in his photographs are the weak, the disowned and all of those who struggle on a daily basis to survive. This book brings together images of workers breaking up boats, abandoned refugees, amateur boxers, garbage collectors in dumps and members of armed gangs among other subjects. Since 2006 Javier Arcenillas has been working on an essay about violence in Central America. His photographs document pain, desperation, impotence and fear. His first works to gain recognition were Sicarios ("Hitmen") and Nota roja ("Red note"), both installments of his trilogy about death in El Salvador, Mexico, Honduras and Guatemala, followed by Latidoame rica, its final part, the focus of which shifts to the tales of the victims of the indiscriminate violence prevalent in Honduran society. A number of these photographs have appeared in these countries' newspapers. The group of photographs included in this book goes a long way to define Arcenillas's work: striking images with a precise narrative discourse stir powerful emotions in the viewer.Shooting in black and white, making use of the close-up to introduce his scenes and playing with only partially focused subjects he arrives at his individual and feisty vision.

  • Since 1983, photographer Miguel Bergasa (born 1951) has made 27 trips to Latin America, undertaking an in-depth exploration of the various cultures of each country in which he chooses to work. This PHotoBolsillo volume introduces his work.

  • La photographie a souvent été associée tout au long de son développement à un procédé sérieux, documentant des questions sociales, politiques et économiques importantes. Players démontre que l'inverse est aussi vrai : les photographes se sont pris au jeu de la représentation de l'amusement et du loisir. Tirées des archives de l'agence Magnum, les images sélectionnées dans cet ouvrage proposent une approche divertissante de la photographie.

  • Female sexuality is the central theme in the photographs of the Catalan Laia Abril. With their warm feel of a family documentary, her images dislocate viewers, who find themselves suddenly trapped in the intimacy of others and required to take a stance on uncomfortable realities that remain veiled in society. Abril combines photography with other multimedia tools, such as video and graphic design, in a work in progress which La Fábrica attests to in its PHotoBolsillo collection.

  • La cuisine de Picasso

    Collectif

    Une exposition sur la cuisine de Picasso ? Pourquoi pas ? L'entreprise n'est pas du tout incongrue. Car la cuisine est un révélateur subtil des arts de Picasso : peinture, gravure, sculpture, céramique, poésie, théâtre. Il ne faut pas négliger le rôle des restaurants comme lieu de rendez-vous des avant-gardes, depuis Els Quatre Gatrs, à Barcelone, jusqu'au Lapin agile, sur la butte Montmartre, où s'attablaient les bohèmes de l'époque et la petite troupe de Picasso. Les mets, les ustensiles ainsi que les lieux relatifs à la cuisine ont un fort pouvoir d'évocation ou bie d'association. L'acte même de se nourrir et de digérer est une métaphore pour un créateur. A travers le comestible et même l'immangeable, il y a une possibilité joyeuse d'engloutir le monde. Picasso possède ce goût du monde et du concret jusqu'à réellement y mordre : "je n'en peux plus de ce miracle qui est de ne rien savoir dans ce monde et de n'avoir rien appris qu'à aimer les choses et les manger vivantes". Ses inventions permanentes et l'euphorie de son imaginaire sont les témoins d'un appétit insatiable. Picasso entre en scène dans l'arène de la cuisine et y entame son grand cérémonial. Héraclite l'avait dit : "les génies sont dans la cuisine".

  • Ce catalogue en français accompagne l'exposition présentée au musée Picasso de Barcelone du 7 juin au 24 septembre 2019. Celle-ci met à l'honneur la photographie comme témoignage de l'univers si particulier du grand peintre.

  • Ce livre oublié à l'occasion de l'exposition éponyme au Collège de Beaux-Arts de Madrid, présente une sélection de publications - livres de photographies et magazines, ainsi que d'autres documents connexes - témoignant de la grande floraison de la typographie, du photomontage et des livres de photos en Union soviétique entre 1913 et 1941.

  • The perfect man

    Cristina De Middel

    S'inspirant du film Les Temps Modernes de Charlie Chaplin, la photographe Cristina de Middel propose ici une réflexion sur la masculinité en Inde, explorant les relations entre l'homme, le travail et la machine. Elle raconte alors l'histoire du docteur Aswani, qui décide d'aller au cinéma pour une rétrospective Charlie Chaplin plutôt que de faire ses longues heures d'embouteillages pour se rendre au travail ; il perd son travail, et comme la célèbre réalisateur, ne sera pas non plus un "homme parfait", car il refuse de se plier aux impératifs du monde professionnel et de collaborer par l'effort à la grandeur de son pays.

empty